Kyoto

Translate * Traduire

Visiter Kyoto, l’ancienne capitale impériale, enivre les sens. Olfactifs avec les cerisiers en fleurs alors que je me promenais dans les jardins des temples ou le long du chemin de la philosophie. Gustatifs, alors que je découvrais la soupe miso, les ramens ou les domburis. Spirituels, lorsque que je déambulais dans les temples et les sanctuaires. Prenant le temps de savourer l’instant et l’endroit.

Le chemin de la Philosophie est la route qui mène du Ginkaku JI (Le Pavillon d’Argent) au Nanzen JI, un des plus importants monastères de Kyoto.

Situé au Nord Est de la Gare de Kyoto, ce chemin est très fréquenté par les Japonais (et les touristes) au mois d’Avril pour voir les cerisiers en fleurs.

Lire la suite­­

A Kyoto, le Ginkaku Ji (Pavillon d’argent), bien qu’il n’en porte que le nom, est ainsi nommé à cause de son ancien propriétaire qui aimait le luxe et souhaitait le faire recouvrir d’argent pour concurrencer le Pavillon d’Or.

Malheureusement, il est décédé avant d’avoir pu réaliser son rêve et le pavillon est resté en l’état pour devenir actuellement un temple bouddhiste.

Lire la suite­­

A Kyoto, Le Nanzen Ji est considéré comme le plus grand et le plus célèbre des temples Zen du monde. Il fait partie des cinq grands temples zen de Kyoto.

Construit au départ comme villa impériale en 1264, il a été transformé en temple en 1291. Il abrite maintenant l’école Rinzai du bouddhisme zen.

Lire la suite­­

C’est sous la pluie que j’ai découvert le Kinkaku Ji. Mais cela n’a gâché en rien ma visite, au contraire. Pas de visiteurs ou presque et le sentiment de pouvoir profiter de cet endroit d’exception en toute tranquillité.

Kinkaku Ji (Le Pavillon d’or) est sans doute le monument le plus connu de Kyoto, que dis je, du Japon.

Lire la suite­­

A Kyoto, le Shimogamo Shrine se trouve au centre d’une petite forêt qui se nomme : Tadasu No Mori ce qui signifie « Forêt où se révèlent les mensonges« . Au mois de Mai se déroulent dans le sanctuaire, des danses et dans la forêt des concours de tir à l’arc et des courses de chevaux.

Lire la suite­­

Nous avons eu la chance (oui et non) de visiter le Gosho, Palais Impérial de Kyoto lors d’un jour exceptionnel d’ouverture au public. La foule que vous apercevez sur la photo est la même du côté où je me trouve. C’est vous dire l’attachement des Japonais à leur culture.

Lire la suite­­

Le Jardin Zen du Ryoan Ji demeure le plus prestigieux du Japon. Ce temple est dédié au silence, à l’observation et à la méditation. Cependant, les nombreux touristes ne sont pas toujours propices à cet exercice. Mieux vaut venir le matin pour en apprécier la quiétude ou un jour de pluie, comme moi.

Lire la suite­­

Construit en 886, soit 100 ans après la construction de Kyoto, le Ninna Ji comprenait, à l’origine, 60 temples et dépendances. Il devint célèbre lorsque l’empereur UDA s’y retira après avoir abdiqué. De 888 à 1869 il était de tradition que les empereurs régnants envoient un de leur fils au temple pour devenir le prêtre principale de celui-ci.

Lire la suite­­

C’est de nuit que j’ai découvert le Kiyomizu Dera. Je regrette de n’avoir pas eu le temps d’y retourner en plein jour pour faire la différence mais j’avoue que ce moment était un peu magique. Ce temple est aussi appelé « Temple de l’Eau Pure ».

Lire la suite­­

Hanami au Japon, c’est aussi la saison des « Light up » (Illuminations). Nous en avons profité au maximum. Voilà un des temples que j’ai visité de nuit, le Kodai Ji. Kodai ji est une preuve d’amour, puisque c’est la femme de Hideyoshi Toyotomi, Kitano-mandokoro, alias Kodai-in qui a fait construire le temple en déplorant le décès de son mari.

Lire la suite­­

C’est le soir que j’ai découvert le Nijo Jo de Kyoto. Pendant la période des cerisiers en fleurs, il est de tradition de se promener dans les lieux publics et les temples la nuit. Les cerisiers y sont éclairés pour le plus grand bonheur de tous. Découvrez avec moi cette ambiance magique. Mais avant un peu d’histoire.

Lire la suite­­

A Kyoto, le Daitoku Ji est un vaste complexe de temples qui ne compte pas moins de 24 temples secondaires. Il ressemble à un petit village et est un des plus grands temples Zen du Japon. On ne peut, malheureusement (ou heureusement pour les personnes qui pratiquent le Bouddhisme) que visiter un nombre restreint de temples dont le Daisen In, le Koto In ou le Ryogen In.

Lire la suite­­

Le temple Tofuku Ji est l’un des plus importants de la secte Rinzai, mais aussi de Kyoto. Hors des sentiers battus, il est peu fréquenté par les touristes. Pourtant il est magnifique et se promener dans cet endroit est délice. Il se trouve au pied de la colline Inariyama et fut fondé en 126 par Enni.

Lire la suite­­

Fushimi Inari Taisha est un des endroits que je n’oublierai pas. Pour mes derniers jours au Japon, après mon régime diététique : riz, algues, haricots rouges, mes hôtes ont décidé de me faire visiter deux sites nécessitant un minimum de forme physique si on veut les apprécier pleinement.

Lire la suite­­

Le temple Sanjusangen Do a été construit en 1164 pour l’empereur Go-Shirakawa. Il brûla en 1249 et a été reconstruit à l’identique en 1266. Il est constitué d’une immense salle de 119 mètres de long et 18 mètres de large divisée en 33 parties (matérialisées à l’extérieur par les portes) ou sanjusan, qui représentent les trente trois formes de réincarnation de Kannon bosatsu.

Lire la suite­­

En voyageant, que ce soit en France ou à l’étranger, j’adore flâner sur les marchés… On y trouve l’âme d’une région et ses habitudes culturelles et culinaires. C’est aussi l’endroit qui rassemble les gens de toutes catégories sociales. Au Marché du Toji on trouve les ingrédients principaux de la cuisine Japonaise mais aussi de la décoration et des vêtements.

Lire la suite­­

Découvrir les sanctuaires et temples de Kyoto a été un enchantement. Pour faire la différence entre les deux c’est très simple.

Le sanctuaire Shinto est très coloré. Le rouge y est omniprésent. Dans la cour vous y découvrirez les « Ema » et « Omikuji« , sortent d’horoscopes et de voeux.

Le temple Bouddhiste, quant à lui est plus austère avec des bois de couleur sombre. Mais ne vous y fiez pas. Ce sont des endroits pleins d’une belle énergie et de très beaux « jardins zen« 

Le Eikan Do marque la fin du Chemin de la philosophie. Il est aussi connu sous le nom de Zenrin Ji. Fondé en 856,  son nom est associé à celui du moine EIKAN qui y a vécut au 11ème Siècle.

Lire la suite­­

Hakusasonso, la Villa des Sables Blancs, fut la résidence et l’atelier du peintre Kansetsu Hashimoto (1883-1945). Le peintre Hashimoto est l’une des grandes figures du courant « Nihonga » (littéralement : peinture Japonaise) qui à la fin du siècle dernier s’est posé en défenseur de la peinture Japonaise alors que le Japon se passionnait pour l’art et la culture occidentale.

Lire la suite­­

LE SANCTUAIRE Le Heian Shrine est probablement le temple qui m’a le plus marqué lors de mon séjour au Japon et plus particulièrement à Kyoto. Il est de toute beauté et ses jardins sont une merveille. La corde d’entrée (en paille) indique un endroit sacré. On retrouve principalement ces cordes dans les temples, mais, plus surprenant, sur certains arbres.

Lire la suite­­

Mes Derniers Articles