Kalaripayattu au Kadathanadan Kalari Center à Thekkady

En arrivant à Thekkady nous avons rapidement déposé nos valises à l’hôtel pour nous rendre au Kadathanadan Kalari Center et assister à une démonstration de Kalaripayattu. Mais c’est quoi le Kalaripayattu ? C’est un art martial, vieux de plusieurs siècle et originaire de la région du Kerala. Il serait même à l’origine de l’ensemble des arts martiaux d’Asie. Les praticiens du Kalari affirment que Bodhi Dharma, un moine bouddhiste qui était responsable de la formation des moines Shaolin kung-fu, était en fait un maître Kalari.

Kadathanadan Kalari Center à Thekkady * Kalaripayattu

Le Kalari (Kalaripayattu) se pratique dans une enceinte de terre battue. Son entrée est toujours face à l’est et dans le coin sud-ouest trône, sur une plate forme à sept niveaux, la divinité gardienne du Kalari. Mais pourquoi 7 ?

7 est le nombre des capacités nécessaires pour pratiquer cet art martial. Il s’agit de : La Force, la Patience, la Puissance, la Posture, la Formation, l’Expression et le Son.

Kadathanadan Kalari Center à Thekkady * Kalaripayattu

Le but visé dans l’art du Kalaripayattu est la coordination et le contrôle ultime du corps et de l’esprit. Les armes utilisées devenant ainsi une extension du corps, contrôlé par l’esprit. Mais la formation d’un élève pour devenir Maître Kalari, n’est pas uniquement basée sur le combat. Il est également formé à la médecine ayurvédique et à la localisation des points vitaux sur le corps.

Kalaripayattu * Kadathanadan Kalari Center à Thekkady

Les maîtres Kalari (Kalaripayattu), ne sont donc pas unique des sportifs accomplis mais aussi des professionnels de l’Ayurveda. Il existe différents types d’huiles, pâtes, herbes, qui ne sont utilisés que par les maîtres Kalari pour traiter les blessures musculaires et osseux. La première étape de la préparation des combattants étant le massage par le maître pour affuter le corps et l’esprit. Nous avons passé une bonne soirée et avons apprécié le spectable qu’offre le Kadathanadan Kalari Center de Thekkady. Bâtons, épée, poignard et bouclier les artistes maitrisent l’art du Kalaripayattu pour une très belle démonstration.

Laissez un commentaire