Myanmar J16 . Lac Inle

Ce matin nous partons à la découverte du lac Inle. Nous attendons avec impatience la barque qui va nous permettre d’aller de villages en villages. Le premier village que nous visitons est Nam Hu et la Pagode Phaung Daw Oo. C’est un des sites les plus vénéré de la région. A l’intérieur se trouve cinq effigies du Bouddha, qui à aujourd’hui ne ressemblent plus qu’à des petites boules d’or. Comme dans bon nombre d’endroits au Myanmar les fidèles ont apposés ici des centaines de milliers de feuilles d’or et ont rendues ses statues méconnaissables. Mais lorsque je dis fidèles il s’agit, en fait, uniquement de la gente masculine. Hé oui, ici encore les femmes n’ont pas le droit d’approcher. Mo, notre guide, confie donc encore une fois ses feuilles d’or à un homme pour exhausser ses prières et obtenir des « mérites ».

Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Nam Hu * Pagode Phaung Daw Oo
Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Nam Hu * Pagode Phaung Daw Oo

Chaque année, au mois d’Octobre, quatre de ces cinq Bouddha sont chargés dans une barque d’apparat pour faire le tour du lac. La procession dure dix-neuf jours et les statues sont exposées, chaque jour, dans un autre village. Puis elles reviennent à la Pagode Phaung Daw Oo le dix-neuvième jour, durant lequel ont également lieu des courses de bateaux spectaculaires. Il est encore tôt et déjà les premiers fidèles viennent faire des offrandes à Bouddha. Le matin c’est principalement des fruits, des sucreries et des fleurs.

Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Maisons sur pilotis
Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Maisons sur pilotis

Nous reprenons la barque pour aller au village de Inn Paw Khone. En chemin nous profitons de la quiétude du lac et admirons les maisons sur pilotis. Le lac n’est pas très profond. Entre 2 et 5 mètres. C’est pourquoi  les barques ont toutes un moteur avec une hélice déportée qui se relève en cas de nécessité. Mo m’apprend qu’au départ, les deux lacs de la région étaient reliés entre eux, mais qu’avec la baisse du niveau de l’eau ce n’est plus le cas. Nous arrivons dans un atelier de tissage de soie.

Myanmar (Birmanie) * Lac Inle *  Inn Paw Khone * Atelier de tissage
Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Inn Paw Khone * Atelier de tissage

Passage obligé pour l’ensemble des touristes qui naviguent sur le lac. Mais en ce qui concerne le tissage j’ai appris qu’on ne tisse pas uniquement la soie ou le coton mais aussi le ? Lotus. Pour obtenir cette fibre de lotus il faut casser la tige de la fleur pour en extraire des filaments fins et gluants, puis étirer cette fibre en la vrillant pour obtenir un filament un peu plus épais et étonnement solide. Cette opération est répétée environ tous les cinq centimètres le long de la tige. C’est extrêmement fastidieux et peu productif, ce qui la rend sept à dix fois plus chère que la soie.

Myanmar (Birmanie) * Lac Inle *  Inn Paw Khone * Atelier de tissage
Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Inn Paw Khone * Atelier de tissage

On tisse aussi de la soie (qui vient principalement de chine) et du coton pour confectionner les longyis, vêtements traditionnels au Myanmar. Dans l’atelier il n’y a pas un grand nombre de personnes qui travaillent et bon nombre de métiers sont vides. Je me demande si c’est normal ou si ce lieu n’est qu’une mise en scène pour les touristes. Dans le magasin de l’atelier, les tarifs sont prohibitifs et je n’ai rien acheté. A peine sommes-nous repartis sur la barque que nous nous arrêtons à nouveau..

Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Inn Paw Khone * Fabrication de Cherrot
Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Inn Paw Khone * Fabrication de Cherrot

C’est une fabrique artisanale de Cheroots. J’étais curieuse de goûter à cette production locale. Le tabac séché est nature ou aromatisé avec toutes sortes d’épices comme l’anis ou de fruits comme la banane. Il est ensuite enroulé dans une seule feuille de tabac fraîche préalablement coupée à la bonne forme. Dans l’atelier ce sont encore de très jeunes filles qui travaillent. Après avoir testé sur place j’ai bien aimé le goût du Cheroot anis 😉 et j’en ai acheté un paquet. Bien plus cher qu’au marché, il va s’en dire… Mais bon, nous avions bien compris qu’en faisant un tour sur le lac, nous serions téléguidé dans des « attrapes touristes ». Seul regret en ce qui concerne les cheroots, ils sèchent rapidement et s’effritent par la suite 🙁 Nous visitons encore un atelier qui fabrique des barques. Celles que nous utilisons pour notre petite excursions ou de plus petites embarcations pour les familles et pêcheurs du coin. Là encore on nous propose d’acheter de petite miniature des barques en bois ou autres petites boites dont nous n’avons pas d’utilité.

Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Heyar Yawrma * Vendeur de souvenirs
Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Heyar Yawrma * Vendeur de souvenirs

Nous reprenons notre route. Nous signalons à notre guide que nous n’avons pas l’intention de passer toute la journée à voir des ateliers où l’on attend de nous que l’on achète quelque chose. On nous entraine cependant dans un magasin de souvenirs dans lequel nous trouvons deux femmes originaires de la tribu Padaung, les femmes girafes. Nous n’avons pas souhaité les prendre en photo pour ne pas encourager cette pratique de les livrer aux touristes pour des photos contre rémunération. Mo, s’en défend, nous disant qu’elles préfèrent travailler ici que dans les champs. Mais nous n’y croyons pas. Nous décidons donc de nous rendre à Heyar Yawrma pour nous arrêter pour déjeuner dans un restaurant sympathique ayant un petit balcon sur l’eau. De quoi observer la vie sur le lac. De jeunes novices jouent en attendant de reprendre les cours. Des bateaux chargés d’huile et de bien d’autres victuailles vont et viennent. Nous savourons ce moment de paix à sa juste valeur.

Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Indein
Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Indein

Nous naviguons un petit moment le long des canaux et le passage de sortes d’écluses rythme notre voyage. Mo nous indique que ce sont en fait, non pas des écluses, mais de petits barrages, qui une fois fermés permettent d’irriguer les rizières alentours. Nous arrivons au village d’Indein. A l’extérieur du site les stupas sont à l’abandon et la nature à repris ses droits. On y trouve pourtant encore des Bouddhas à l’intérieur mais personne ne semble songer à les sauvegarder. On se croirait dans le décor d’un film d’Indiana Jones 😉

Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Indein * Pagode Shwe Inthein
Myanmar (Birmanie) * Lac Inle * Indein * Pagode Shwe Inthein

Un escalier couvert nous mène à la Pagode Shwe Inthein. De nombreux stands sont rangés de part et d’autre de l’escalier, mais il n’y a plus personne. Pourtant toute la marchandise reste sur place. Personne ici n’a peur de se faire voler. Sentiment étrange pour nous. Nous arrivons près de la Pagode et là, les stupas sont restaurés. Nous apprécions l’endroit et le son que font les cloches dans le vent. Mo, notre guide, nous apprend qu’elle aimerait bien elle aussi contribuer à la restauration d’un stupa et qu’elle y inscrirait le nom de ses parents dessus pour qu’ils en aient le mérite. J’avoue que je commence à avoir du mal à comprendre cette histoire de mérite pour les uns qui en est un aussi pour elle puisque c’est elle qui financerait la rénovation. Ce soir nous ferons le point avec Mo pour lui faire part de notre désir de voir la véritable vie sur le lac et les jardins flottants. Souhaitant qu’elle exauce notre souhait pour demain avant notre départ du lac Inle. Même si cette journée nous laisse le sentiment d’avoir été entièrement téléguidé, nous avons apprécié le rythme et la fraicheur de la journée sur le lac.

2 Responses

  1. Un carnet de voyage très instructif ( j’envisage ce voyage en 2017) dont j’ai suivi les étapes jour après jour avec une moisson de sublimes photos, Bravo

    • Pixanne Photographies

      Merci de ta visite 🙂 Le voyage (sur le blog) n’est pas totalement terminé. Mais si vous avez des questions en ce qui concerne la préparation de ce voyage je suis prête à vous aider.

Laissez un commentaire